Parmi les objets dont je rêve depuis un certain temps, il y a les tables Alburni de Lucidipevere.

Ces tables ont rejoint le catalogue des objets édités par la société française de fabrication de meubles Ligne Roset en 2014.

Cette entreprise familiale spécialisée dans le haut de gamme fabrique que des pépites de designers. Mais je dois avouer avoir un faible pour les lignes épurées de ces tables ainsi que pour leurs discrètes courbes et irrégulières. Les tables Alburni de Lucidipevere sont réalisées à partir de bois, un matériau naturel en utilisant un procédé ancien.

La collection Alburni est issue d’une technologie du bois aujourd’hui quasi disparue : la coupe transversale du tronc.

Ce sont quelques dixièmes de mm à peine qui constituent cette table basse. La fabrication utilise une très fine coupe de bois. Ainsi lors de la découpe, les tanches sont si mince, que la lumière pourrait presque passer à travers. Dans à peine quelques centimètres du tronc, on peut extraire des centaines de tables, toutes différentes.

Ces tables sont des objets extraordinaires, à la fois grâce à ce procédé de fabrication, mais aussi car ce sont des pièces uniques. Cette collection tire le meilleur parti et le meilleur profil du bois. La collection Alburni redonne au bois ces lettres de noblesse.

Ce que j’aime particulièrement de ces tables, c’est l’ambivalence entre la légèreté du piétement et la rigidité de l’acier ainsi que l’ambivalence entre la finesse de la tranche et des détails des cernes du bois, et l’aspect massif d’un large tronc de bois.

Coté budget elle de 40 cm de hauteur et de 45 cm de diamètre est disponible au prix de 556,00 euros, tandis que celle de 32 cm de hauteur et de 55 cm de diamètre est disponible au prix de 580,00 euros. Pour s’offrir ces deux petites dans mon salon, il faut donc débourser plus de 1 000 euros. Je n’ai pas encore craqué, car mon budget ne me le permet pas. Mais ça ne m’empeche pas de rêver de ces tables depuis déjà quelques temps.

Compte tenu de la forme irrégulière du plateau, il est possible que les dimensions indiquées ci-dessus soient légèrement différentes. Mais c’est aussi cela qui fait la beauté de la pièce.

Le fait de devoir patienter avant de s’offrir un objet, le rend d’une part plus desirable. Et d’autre part, ça nous permet de voir si le coup de coeur est toujours présent malgré les années.

Dans mon cas, ça fait déjà des années que ces beautés me font de l’oeil. Alors je voulais partager avec vous ce coup de coeur. Si Ligne Roset passe par là et veut me faire un généreux don… vous pouvez me contacter juste-ici !
On sait jamais ! 😉

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires *